Tececo.fr » Travail » Quel est le salaire d’un moniteur d’auto école ?

Quel est le salaire d’un moniteur d’auto école ?

Le moniteur d’auto-école est la personne qui donne des cours théoriques et pratiques aux candidats qui désirent passer leur permis de conduire. Son rôle est d’assurer la meilleure formation possible pour une préparation optimale au passage des épreuves de conduite.

Il donnera des cours théoriques individuels ou collectifs au sein de l’école dans laquelle il enseigne et des cours pratiques dans une voiture spécialisée à cet effet.

La formation de moniteur d’auto école

Pour devenir moniteur de conduite, il faut posséder une maîtrise parfaite du code de la route et de la sécurité routière. Cela s’acquiert après une formation de plus de 910h d’études en école spécialisée et 280h en agence qui déboucheront sur deux examens décisifs :

  • Le CCP pour l’apprentissage de la formation à la conduite,
  • et le CCP 2 qui concerne la sensibilisation des usagers à la sécurité routière.

Après validation de ces deux épreuves, le futur moniteur devra passer plusieurs autres examens pratiques pour prouver sa maîtrise de l’enseignement de la conduite.

Enfin il se verra attribuer le certificat de compétences professionnelles d’enseignant de la conduite et de la sécurité routière ( CCP ECSR ).

Salaire et carrière d’un moniteur

Bien que les prix que les auto-écoles proposent pour les permis de conduire sont élevés, le salaire d’un moniteur débutant est de 1550 € brut par mois. Le formateur pourra évoluer dans son milieu de travail et gravir les échelons pour une meilleure rémunération.

Après deux ans d’expérience, un moniteur d’auto-école pourra fonder son propre établissement après l’obtention d’un agrément préfectoral. Ici il sera considéré comme gérant de son entreprise et son salaire variera selon le travail fourni.

Il pourra donc atteindre le double de son salaire de base dans ses meilleurs mois.

D’autres possibilités s’offrent à lui, il peut décider de passer le brevet d’aptitude à la formation des moniteurs et devenir à son tour formateur d’enseignants de la conduite ou seulement animateur de stages destinés aux conducteurs voulant récupérer leurs points après infraction du code de la route. Son salaire se situera aux alentours de 1900 € brut par mois.

Enfin, il peut viser le titre d’inspecteur du permis de conduire en se présentant au concours de recrutement. Les postes sont limités, il faudra faire ses preuves pour mériter ce titre.

Une fois obtenu il pourra entamer son ascension dans l’ordre des inspecteurs. Le onzième échelon étant le plus élevé, il se verra attribué un salaire brut de 2750 €. De quoi faire une bonne retraite !

Pour un passionné de la conduite, le métier de moniteur est très intéressant car il offre plusieurs possibilités d’évolution et la formation ne nécessite pas de diplôme au préalable.